A la une

Emmanuel de Reynal passe un message avec son dernier livre « Ubuntu, ce que je suis »

Emmanuel de Reynal définie le terme « Ubuntu » au travers de son dernier livre « Ubuntu, ce que je suis » paru aux édition l’harmattan.

« Ubuntu » un terme bantou, qui n’est peut-être pas familier pour de nombreuses personnes et qui pourtant, devrait-être un synonyme de bon sens au sein de notre vie à tous. Utilisé par Desmond Tutu et Nelson Mandela pour rompre l’Apartheid et promouvoir la réconciliation nationale en Afrique du Sud, ce mot est défini dans la préface du livre écrite par Jean-Paul Jouanelle : « Je suis ce que je suis grâce à ce que nous sommes tous ». Il a pour but de lutter contre l’identitarisme qui restreint l’humanité.

Et c’est donc au travers d’une œuvre contenant de multiples péripéties liées à des personnages distincts, vivant chacun à une époque différente, que l’auteur a voulu démontrer que nous sommes tous descendants de peuples communs aux actes parfois horribles qui ont fait ce que nous sommes aujourd’hui, sans pour autant partager les mêmes valeurs qu’eux, car le temps, comme toute chose, fait évoluer l’humain et ses idéaux. Nous avons tous des racines du monde entier.

Un message fort de l’auteur Emmanuel de Reynal, lui-même descendant d’esclavagistes en Martinique, ayant reçu pour héritage, d’être parfois appelé ou considéré comme étant un « béké », terme définissant aux Antilles françaises et en Martinique, un habitant à la peau blanche descendant des premiers colons européens, et qui concentre tous les clichés issus de cette sombre période où l’esclavage existait.

Une œuvre imagée et engagée à la plume finement poétique, qui a pour but de dénoncer des termes identitaires souvent péjoratifs, et qui transmet un message de paix au travers de nos différences et nos points communs.

 

Ubuntu, ce que je suis

Site officiel du livre : www.ubuntu-livre.fr

Prix : 12.50 €

90 pages

ISBN : 978-2-343-19639-8

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *